Boucles

Les 5 départs

Découvrez les cinq Boucles Provençales

Rendez-vous en 2021

En voitures de prestige !

Départ de…

Bonnieux

Sur le versant nord du Luberon, Bonnieux est au sommet de la combe qui fait face à celle de Lourmarin. Derrière le village, sur la crê tdeu Parc Naturel du Luberon, s’étende la forêt de Cèdres issue du Moyen Atlas.
L’architecture de Bonnieux, cité papale pendant environ 500 ans, témoigne du prestige de ses occupants au cours des siècles: dignitaires ecclésiastiques, comtes, seigneurs…jusqu’à la modernité du XIXe. Moins touristique que Gordes, le village a conservé toute son authenticité, ses rues escarpées et pentues, ses fontaines et ses lavoirs, sa vieille église – ou église haute, melange de roman et gothique – et une vue qui se merite….
Au printemps, un parfum de lavande accompagne les promenades jusqu’à la fin de l’été, les abeilles se délectent de ces fleurs pour nous régaler de leur miel de lavande. Son huile essentielle a des vertus médicinales (calmante, antiseptique, bactéricide. Au col du pointu, si vous allez en direction d’Apt, le Mas des abeilles vous accueille pour déguster toutes leurs fabrications à partir de la lavande.
Vous pouvez également rencontrer les Artistes et Artisans d’Art de Bonnieux par l’AMP – Art et Métiers du Patrimoine – cette association a pour objet la transmission du savoir-faire ancien et moderne dans le respect du Patrimoine.

Départ de…

Mormoiron

Au pied du Mont Ventoux, à quelques kilomètres à l’est de Carpentras, Mormoiron est un village dotée d’une identité forte et frondeuse. Ici, on est fiers d’être à la fois provençaux et ruraux
L’histoire du village est pleine de caractère .Une légende, fort peu considérée par les historiens, mais répétée à l’envi par les mormoironnais dit que le nom aurait pour origines le mot «murmure». Et précisément, celui des abeilles, puisque selon cette légende, les habitants du village, assiégés par un envahisseur quelconque, se seraient débarrassés de lui… en lui jetant, du haut des remparts, des nids d’abeilles.
Avec son coeur de village lové sur un monticule, ses «soustets», ses petits chemins tortueux, le village est véritablement taillé à l’échelle humaine.
Des commerces nombreux et variés, des restaurants, un plan d’eau aménagé et surveillé en été, une vie culturelle riche avec une salle de spectacle, une salle d’exposition, un musée et une bibliothèque.

Départ d’…

Eygalières

En arrivant à Eygalières, l’œil est tout de suite attiré vers le sommet de son piton rocheux. Là-haut se dressent une statue de la Vierge et une tour surmontée d’une cloche dans son campanile.
Bâtie en 1672 avec des pierres venant du château, la Tour de l’Horloge est le symbole de l’indépendance d’Eygalières. En 1660, les villageois ont payé la rançon de leur seigneur, le duc de Guise, pris en otage par les Espagnols. En récompense, ils ont gagné les droits seigneuriaux de leur village.
A côté, du donjon du XIIIe siècle, ne subsiste plus que le rez-de-chaussée voûté. La statue de la Vierge fut placée sur le toit en 1893 pour commémorer un miracle, et semble toujours veiller sur le village.
Le site offre des panoramas splendides sur les Alpilles et les environs. On remarquera les tours des anciens moulins dont une, la Tour du Prieur, est aujourd’hui convertie en pigeonnier
Toujours sur les hauteurs, émergeant des ruines du château et du vieux village, se trouve la Chapelle des Pénitents de 1581 dont le clocher-mur est dépourvu de cloche. Elle servit de charnier lors de la grande peste de 1720. Aujourd’hui elle abrite le Musée d’Histoire Locale Maurice Pezet.
Un peu plus bas, l’ancienne église Saint-Laurent, en pierres appareillées avec un toit de lauzes, date du XIIe siècle. Remaniée au XVIIe, elle n’a rien perdu de son style roman. Son clocher fut détruit pendant la Révolution ; reconstruit plus tard il n’a jamais retrouvé sa cloche. Les cloches manquantes semblent être une idiosyncrasie d’Eygalières.A l’est on peut voir la Chapelle Saint Sixte placée sur un monticule et encadrée de cyprès. Vous l’avez surement déjà vu : elle est l’image iconique de la Provence et l’art roman.
Du temps où un ermite y vivait en solitaire, des maraudeurs vinrent lui voler sa seule compagne, la cloche. Depuis, quand le fort mistral vient balayer la plaine, les vents soufflent silencieusement à travers le clocheton….

Départ de…

Fontaine de Vaucluse

Le village de Fontaine de Vaucluse a eu le privilège de donner son nom au département créé en 1793 et c’est le site exceptionnel de Vaucluse – « Vallis clausa », qui signifie la Vallée close, au fond de laquelle surgit mystérieusement la Sorgue qui a donné son nom au village (attesté dès le Xe s. dans les textes officiels).
Avec un écoulement total moyen de 630 millions de m3 par an, cette source est la première d’Europe, et une des plus importantes au niveau mondial, par son volume d’eau écoulé. Elle résulte de l’émergence d’un immense réseau souterrain.
Fontaine de Vaucluse est un petit village où de nombreuses découvertes vous attendent comme les vestiges du Château des Evêques de Cavaillon datant du XIV° siècle, l’église classée aux monuments historiques Notre-Dame et Saint Véran de style roman provençal datant du XI° siècle, édifiée sur les ruines d’un temple païen et abritant dans sa crypte le tombeau de Saint Véran, une colonne érigée en 1804 pour célébrer le 500è anniversaire de la naissance de Pétrarque, les vestiges d’un canal romain construit le long de la rive gauche de la Sorgue. Vous pourrez également visiter le musée Bibliothèque Pétrarque, le musée « L’Appel de la Liberté », le musée d’histoire 1939-1945, l’écomusée du Santon et Traditions de Provence, l’écomusée du gouffre, le musée de spéléologie et la collection Norbert Casteret ou encore le Moulin à Papier « Vallis Clausa » puisque la fabrication du papier à la main a été une activité majeure et prospère à Fontaine de Vaucluse, jusqu’au milieu du XX° siècle

Départ de…

Arles

Arles est le lieu où le commerce le delta du Rhône et qui constitue la porte de la Camargue. La ville initiale construite au VIe siècle av. J.C. sur un rocher dominant la rive gauche du Grand Rhône, s’est développée ensuite à l’ouest.

Cette ville dont les habitants sont appelés Arlésiens a plus de 2500 ans. Des monuments remarquables ont été construits pendant l’antiquité à l’époque romaine, comme le théâtre antique, les arènes, les alyscamps ou encore le cirque romain. 
En 2008 le plus vieux buste connu de Jules César a été découvert dans le Rhône. En raison de son important patrimoine, la cité est classée villes et Pays d’art et d’histoire et ses monuments romains et romans sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981.

Carte

Des boucles

Vous pouvez afficher la carte des différentes boucles, zoomer, vous déplacer dans la carte, afficher une ou plusieurs boucles comme dans l’exemple ci-contre :

Accès direct à la carte